Un road trip grand breton

L'art de parcourir la Grande-Bretagne de bas en haut...

pas de nouvelles, bonne nouvelle!

 Chers inter-lecteurs, 

c'est un peu difficile de maintenir notre blog à jour maintenant que nous sommes cinq et que nos journées sont biens remplies entre anniversaires à fêter, bus à prendre, internet payant et vidéos débiles à regarder.

Mauvaises excuses, on sait, mais tant pis pour vous.

 

(bon, si on a le courage, on fera peut-être quelque chose...)

 

bye luv xx, kikoulol, etc.



Publié à 23:55, le 21/08/2011, Newcastle-upon-Tyne
Mots clefs :

Art moderne et spiritualité

 

Un réveil tout en douceur, discutaillant en franspenglish autour d'un bol de cornflakes. Avez-vous déjà essayé d'expliquer ce qu'était la psychomotricité à un espagnol qui rhâv'tou im'prrrouv' rhiz english?

 

Départ de l'auberge aux alentours de 11h pour la Tate Art Gallery sur Albert Docks. Là nous avons pû profiter d'une visite guidée très intéressante par une étudiante passionnante et passionnée. Nous fûmes étonnées de la richesse de la collection : de nombreux dessins de Warhol, deux Picasso, un Léger, un Klein, un Kusama, bref, de quoi nous ébaubir durant deux bonnes heures. Après quoi nous sommes partie manger ; pas à la Crèpe rit (ha ha ha, humour de bretons exilés), mais à la revolution (el pueblo unido jamas sera vincido! euh pardon, c'est à dire que ça parle beaucoup espagnol aussi).

 

La bedaine bien remplie, nous ne pensions plus qu'à une chose : la grand'roue! Encore une de nos frustrations londoniennes que nous pouvions combler. C'était pâshèr, et en plus, avec celle de Londres, on n'aurait même pas vu Liverpool.  

 

Trois tours plus tard, nous reprîmes notre chemin en direction de Chinatown. C'est étonnant comme nos journées se ressemblent, n'est-il pas? Là encore, étonnement, surprise, stupéfaction devant ce petit (tout petit) bout de rue directement importé de Shanghai, et complètement désert (comme le reste de la ville d'ailleurs). Les bâtiments en briques rouge y sont tout habillés de toits en pagode et la route est éclairée par des lampadaires en dragons. Un truc de ou-ouf!

 

Nous continuâmes ensuite par la cathédrale anglicane. Un seul mot : imposant, ou plutôt massif, voire carrément écrasant. Un huge building dans le style néo-gothique à côté duquel on se sent tout petit petit petit. Surprise aussi à l'intérieur : boutique de souvenir et café-terrasse sous les vitraux ; après Mickeyland version caillasse, nous avons testé pour vous Jesusland (désert de touristes cela dit). Capitale de la culture oblige, la cathédrale comprenait de nombreuses oeuvres d'art moderne, une variante agréable qui nous changeait de l'authentique et du pittoresque.

 

Pour ne pas faire de jaloux, nous avons suivi la rue de l'espoir jusqu'à la cathédrale catholique. Bâtiment datant des années soixantes, le mélange de spiritisme et d'art moderne y était aussi détonnant. A tel point que l'on se serait presque crues dans une  Dancery, en mode Disco Jesus. Bon, malgré nos boutades, nous avons quand même été très impressionnées par ces modernisations de l'esthétique chrétienne.

 

Un peu fatiguées (c'est à dire que sans béquille, on marche pas mal quand même), nous rejoignîmes la Lime street station avant de nous écrouler sur les marches et commenter les expériences capillaires et vestimentaires de ces chers Grands-bretons. 

 

Pour conclure la journée, nous voulions aller faire un tour au Cavern Club (pas le pub, hein, le club, le vrai). Nous y fûmes un peu déçues : sur fond de Hey Jude allégrement massacrée, des gens s'entassaient devant les vitrines de souvenirs, Tee-shirt, pins et casquettes au nom des quatre garçons dans le vent. Rien à voir avec l'ambiance du Pub qui nous avait tant plu la veille.

 

Retour à l'auberge, puis pique-nique sous le panneau "Welcome to Liverpool", just for fun, et en rêvant d'un bon plat de légumes fait par nos papas et mamans...

 

Lessives, en attendant les trois autres road-tripeuses qui commencent leur séjour par un retard de 45min de l'avion à l'aéroport. Vous n'avez pas fini de nous entendre parler de notre légendaire poisse des transports...

 (photos à venir)



Publié à 23:10, le 17/08/2011, Liverpool
Mots clefs :

The carte

 

 



Publié à 02:16, le 17/08/2011, Royaume-Uni
Mots clefs :

Le Bus Maudit

 Aujourd'hui, nous devions aller à Stratford-upon-Avon. Nous sommes arrivées à Liverpool à 20h30. Cherchez l'erreur.

 

Départ de l'auberge à 10h30 sous un soleil radieux. Radieuses on l'était aussi, avant l'heure d'attente à Oxford pour cause de surbooking, une arrivée inattendue à Birmingham 2h plus tard (mais, on devait pas s'arrêter à Stratford?!), un moment de doute et de réflexion intense au comptoir de National Express (bon, maintenant qu'on a perdu l'après-midi, qu'est-ce qu'on fait?), prise de décision (bon ben, Liverpool), attente du prochain bus, retard du prochain bus, attente dans le prochain bus, départ pour Liverpool avec seulement 1h de retard cette fois. De quoi inspirer une formidable chanson sur l'air de Mega-teuf. Veuillez excuser notre légère vulgarité dûe aux conditions dans lesquelles nous nous trouvions.


Megabus, c'est le Megabus,

Ce soir, bâtards, salopards, on va arriver tard.

Megabus, c'est le Megabus,

Ce soir, bâtards, salopards, on va arriver super tard.

C'est une promesse,

Chez National Express,

Pour ton changement, stress!

Et tu l'as dans les fesses.

Na nana na nana na nana na na na na na. Toudoum toudoum toudoum (bis)

 

Cela ne nous a pas empêchées de passer une bonne soirée. Auberge super cool (avec Français, Italiens et Espagnols intégrés) puis petit tour au Cavern Pub où nous avons pû écouter super papy et les jeunots chevelus : de la bonne musique, une (surement) bonne bière (c'est pas qu'on n'aime pas vraiment ça mais bon...) ; bref, un vrai pub d'Anglais, avec de la musique d'Anglais, des boissons d'Anglais et plein d'Anglais tout court (avec cheveux et chemises à carreaux).

 



Publié à 01:35, le 16/08/2011, Birmingham
Mots clefs :

ptit dessin

 

 



Publié à 22:49, le 15/08/2011,
Mots clefs :

Page précédente Page suivante


Accueil
Notre itinéraire
Livre d'or
Des images plein les yeux
Archives
Nos potos

Nos albums

La carte des lieux visités



Derniers articles
- pas de nouvelles, bonne nouvelle!
- Art moderne et spiritualité
- The carte
- Le Bus Maudit
- ptit dessin

Rubriques

Nos amis

Newsletter

Saisissez votre adresse email